Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

17/07/2019

Congrès FSHD Marseille

Comme nous vous l'avons déjà dit, nous avons eu le privilège d'assister au congrès FSHD congres marseille.jpg
organisé à Marseille par l'Inserm et la FSH society.

Pendant 2 jours, 80 orateurs se sont succédés à la tribune et 35 posters ont été exposés pour ne parler que de nous !  smiley clin tpt.jpg

Enfin de la myopathie facio-scapulo-humérale je veux dire !

Le congrès a été ouvert par 2 témoignages de patients : Marie-Martine du GI FSH de l'AFM-Téléthon et Pierre de Amis FSH.

La plupart de ces présentations étaient d'un niveau scientifique très élevé, étant destinées à des chercheurs, donc je serais bien en peine de vous les résumer…

Mais ce que j'en ai retenu, c'est que le mécanisme de la maladie n'est pas encore complètement élucidé : comment Dux4 agit-il ? d'autres gènes sont-ils en cause ? quel est le rôle de l'épigénétique ? comment mesurer l'évolution de la maladie pour évaluer les essais cliniques (biomarqueurs) ? Toutes ces questions restent ouvertes.

essai clinique.jpgMalgré cela, la voie vers le traitement progresse grâce au criblage de molécules, c'est à dire l'essai sur des cultures de cellules musculaires de malades de centaines de molécules déjà connues comme médicaments dans d'autres pathologies.

C'est ainsi que le laboratoire Fulcrum a été très présent (7 présentations et 3 posters) pour présenter sa molécule, dont nous vous avons déjà parlé, le Losmapimod. Un essai clinique de phase I (évaluation de la toxicité/sécurité sur l'homme) est déjà en cours. Des essais de phase II (efficacité) vont démarrer à l'automne aux USA et à Nice, Marseille, Paris (institut de myologie).

Mais pour que l'espoir ne soit pas immodéré, il faut mentionner que durant la conférence, une présentation d'une autre étude de criblage par Facio-therapies a montré que le Losmapimod n'avait pas d'effet mesurable… Attendons donc la publication des premiers résultats.IMG_20190620_104814.jpg

Mentionnons aussi une présentation sur l'essai sur l'ACE-083, inhibiteur de myostatine, toujours en cours, et un autre du laboratoire, Resverlogix, qui cherche des partenaires pour tester sa molécule apabetalone sur la FSH.

Si tous ces essais cliniques ne visent pas à guérir, mais plutôt à ralentir ou stopper l'évolution de la maladie, tout ça est quand même très encourageant !

Le 2e jour du congrès, 20 juin, était aussi la journée mondiale de la FSHD. Pour l'occasion, Vincent portait un T-shirt de circonstance ;)

Pour ceux qui lisent l'anglais : le compte-rendu du congrès par la FSH Society.

Sylvie

Commentaires

La foi ne résiste pas aux faits. Ton analyse lucide fait du bien Sylvie... Eric

Écrit par : CHAUVEAU | 08/08/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire